Arcocryo

06.20.25.16.33
contact@arcocryo.fr

ACHETER
de la glace carbonique

Décapage thermique de l’acier et de l’inox par pyrogazéification

Le décapage thermique par pyrogazéification applique des températures supérieures au point de gazéification de la couche de peinture ou des polluants à éliminer.

La température de décapage est comprise entre 380 et 440 °C, sans flamme vive, avec une montée lente en température et un abaissement lent de cette température afin d’éviter tout écrouissage ou corroyage des matériaux traités.

Par exemple, en peinture automobile les gabarits de portes ou de pavillons à peindre ne sont absolument pas déformés, les échangeurs thermiques ne subissent aucune distorsion ou déformation, les soudures des tubes ne sont ni déchirées ni fracturées garantissant l’intégrité de l’échangeur

Les températures de traitement sont comprises entre 380 et 440°, parmi les facteurs pris en considération pour les températures de traitement spécifiques figurent : le degré de bridage et de contrainte, les propriétés thermiques du matériau, les contraintes inhérentes à des processus de travail des métaux antérieurs tel que le laminage, le formage et le cintrage, la conception des soudures etc…

Toutes les pièces techniques traitées ont un process particulier basé sur :

  • Leur conception métallique
  • La masse totale représentée
  • Le type de polluant à traiter
  • La quantité de polluant à détruire

Dans la chambre de postcombution les gaz, les poussières et les fumées provenant du four transitent pendant environ 4 secondes et sont craqués à la flamme vive entre 850 et 1200°.

Les différentes étapes

  1. Une fois que la chambre de postcombution ne donne plus de signe de brulage de gaz , on assiste à la descente de température naturelle du four et donc des pièces jusqu’à une température de 150° (l’ouverture du four est alors possible sans danger de ré inflammation)
  2. Les pièces sont alors refroidies dans un endroit confiné et à l’abri des courants d’air, une fois la pièce à température ambiante celle-ci peut être déplacée et rincée par soufflage, par haute pression ou grenaillage fin.
  3. Les résidus cendrés sont récupérés sous forme de scories et livrés en centre de retraitement spécialisé

LES AVANTAGES DU DÉCAPAGE THERMIQUE

  • Une montée lente en température.
  • Un décapage thermique sous contrôle.
  • Une descente lente de la température, les échangeurs thermiques ne subissent aucune distorsion ou déformation.
  • Les soudures des tubes ne sont ni déchirées ni fracturées garantissant l’intégrité de l’échangeur.
  • Rapidité des délais de livraisons pendant vos arrêts

Décapage d’un échangeur tubulaire

Décapage de pompes, pompes à polyméres

Décapage de filtres à disques, filtres à cartouches, filtres à tamis…

Décapage de caillebotis de cabine de peinture